La Protection de l'enfance en difficulté

La Protection de l'enfance en difficulté

La Fondation est reconnue d'utilité publique et est habilitée à accueillir des enfants et jeunes allant de 0 à 21 ans en situation de danger ou connaissant des difficultés susceptibles de compromettre gravement leur équilibre. Appartenant au secteur associatif, l'établissement a une habilitation Justice et un agrément à l'Aide Sociale à l'Enfance.
Quelques notions juridiques
Quelques notions juridiques

Quelques notions juridiques

En France, 27500 (chiffre 2014) mineurs sont concernés par une mesure de Protection de l'enfance ; sois 19% des 0-17 ans. Dans 49% des cas, il s'agit d'un placement décidé par un juge des enfants ou par les services ASE si la sécurité, la santé ou la moralité d'un mineur non émancipé est en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel ou social sont compromises.

«L'article L112-3 du Code de l'action sociale et des familles précise que : " la protection de l'enfance a pour but de prévenir les difficultés auxquelles les parents peuvent être confrontés dans l'exercice de leurs responsabilités éducatives, d'accompagner les familles et d'assurer le cas échéant, selon des modalités adaptées à leurs besoins, une prise en charge partielle ou totale des mineurs. Les interventions peuvent également être destinées à des majeurs de moins de vingt et un ans connaissant des difficultés susceptibles de compromettre gravement leur équilibre. L'intérêt de l'enfant, la prise en compte de ses besoins fondamentaux, physiques, intellectuels, sociaux et affectifs ainsi que le respect de ses droits doivent guider toutes décisions le concernant."


Le dispositif de protection de l'enfance français privilégie le maintien de l'enfant dans sa famille tant que sa santé, sa sécurité, sa moralité et les conditions de son éducation ne sont pas compromises, mais il autorise la séparation, selon des modalités adaptées, dans le cas contraire.»


( http://eduscol.education.fr/cid50665/protection-de-l-enfance-et-ecole.html#lien0 )


Une habilitation Justice est une habilitation donnée par le conseil départemental de la Drôme pour  permettre à la Fondation d'accueillir des mineurs bénéficiant de mesure d'assistance éducative prononcée par un Juge des Enfants.


( http://www.justice.gouv.fr/justice-des-mineurs-10042/la-dir-de-la-protection-judiciaire-de-la-jeunesse-10269/les-etablissements-et-services-de-la-dpjj-18682.html )


Reconnue par un décret du Ministère de l'Intérieur depuis 2005, le village d'enfants est financé par le département d'origine des jeunes. Pour concrétiser ses projets, la Fondation est autorisée à recevoir des dons et des legs et à délivrer des reçus fiscaux tout en étant soutenue par un réseau local d'entreprises mécènes.

Notre engagement
Notre engagement

Notre engagement

La Fondation assure avant tout le bien-être à chaque enfant ainsi que son épanouissement tout en lui permettant d'adopter des valeurs et de la pratique afin de l’aider à trouver sa place dans la société de demain.

L'ouverture sur le monde et au monde incite les enfants et les jeunes à découvrir, développer leurs capacités, leurs potentialités, suscite chez eux des désirs et des envies.


L'enfant reste au cœur du projet, l’expression de ses besoins et sa participation guide son évolution.


L’ensemble des adultes présents sur le site restent disponibles, attentifs à munir chaque enfant des meilleurs atouts pour dépasser sa souffrance et avancer au mieux vers l’âge adulte.


La Fondation favorise le regroupement de fratries et accueille en 2018 : 17 fratries et 8 enfants seuls.

Notre organisation
Notre organisation

Notre organisation

La Fondation est administrée par un Conseil d'Administration composé de 11 bénévoles et du Préfet de la Drôme membre de droit. Le président actuel est Maître François-Xavier FAYOL.

La direction de la Fondation est confiée à un directeur général (salarié).
La Fondation Ardouvin bénéficie de ressources propres qui lui garantissent une indépendance pour développer son projet selon les axes d’orientation qu’elle a choisis.
Elles lui permettent de conserver son originalité et son caractère innovant.


Les frais de prise en charge des enfants sont couverts par les Conseils Départementaux sous forme de prix de journée : le département de résidence du parent ayant la garde de l’enfant accueilli à Vercheny définit le Conseil Départemental concerné.
Il participe aussi aux nouveaux investissements pour la modernisation des bâtiments et la programmation des travaux de réhabilitation et d'isolation.


Le village d'enfants ouvre ses portes à des jeunes en service civique, stagiaires, bénévoles, artistes et est en contact avec un réseau extérieur de familles qui accueillent des enfants pour des séjours de vacances, ce sont des familles de parrainages. Elles donnent l'occasion à l'enfant de quitter le village et la vie collective pour être immergé dans un milieu différent.


Cette forme de solidarité permet à l'enfant de tisser des liens affectifs et sociaux complémentaire à ceux vécus à Vercheny. C'est également un moment agréable où l'enfant se retrouve au centre de l'attention, où il se fait chouchouter... Les jeunes s'attachent à leurs accueillants relais. Les temps passés chez eux font partie de leur jardin secret. Ils en parlent avec bonheur !

Nos actions
Nos actions

Nos actions

Fratries : Le regroupement des fratries est une spécificité de la Fondation Ardouvin qui répond aussi à une volonté de maintenir le lien entre l’enfant et sa famille. Il permet à des frères et sœurs de se construire dans une histoire commune. Ceux-ci peuvent vivre dans des maisons différentes pour des raisons éducatives, pour que certaines personnalités se révèlent, tout en restant proches. Tous les enfants ont au moins un ou deux frères et sœurs dans d’autres maisons.


Éducation : L'unité scolaire du village d'enfants accueille les enfants qui connaissent d'importantes difficultés avec pour objectif qu'ils reprennent ensuite une scolarité normale. Des activités diversifiées et tournées vers l’extérieur y sont proposées et une collaboration bénéfique s'est instituée avec l'école communale du village.


 Accueil de l'enfant : L’accueil proposé est de type familial. Cinq à six enfants ou jeunes sont accueillis dans des maisons tenues chacune par un couple d’éducateurs familiaux, ayant fait le choix de venir vivre avec les enfants. Cette maison constitue pour eux un élément de stabilité, un lieu d’ancrage. Une grande liberté est laissée aux éducateurs familiaux qui donnent un caractère, une « couleur » à la maison qu’ils habitent par leur personnalité, leur univers culturel et à travers des initiatives qu’ils développent. C’est ce qui fait la richesse du village d’enfants. Ce cadre éducatif se situe entre la cellule familiale et la vie de groupe. Les plus grands apportent aux petits et les petits aux plus grands.


Accompagner la relation parents-enfants : Pour la Fondation, favoriser la relation parents-enfants est un accompagnement vers un épanouissement maximum de chaque parent en tant que parent, de chaque enfant en tant que fils ou fille de. Chaque parent est porteur de connaissance et d'expérience sur lequel il peut s'appuyer pour accompagner l'enfant.


L’accompagnement vers la majorité de chaque enfant passe nécessairement par la mise au travail de la relation parents-enfants.


Ouverture au monde : L'ouverture sur le monde et au monde permet d'aider les enfants et les jeunes à découvrir, conquérir leurs qualités, leurs potentialités, susciter chez eux du désir et des envies. Elle permet de montrer que l'enfant est bien plus grand que ses difficultés. La capacité à s'ouvrir au monde conditionne le pouvoir créatif, les capacités d'anticipation, d'adaptation et de résistance constructive.


Protection des enfants : Le dispositif de protection de l'enfance français privilégie le maintien de l'enfant dans sa famille tant que sa santé, sa sécurité, sa moralité et les conditions de son éducation ne sont pas compromises, mais il autorise la séparation, selon des modalités adaptées, dans le cas contraire.


Les adolescents : Les 3 éducateurs référents des adolescents travaillent à partir du réseau du jeune (scolaire, amical, familiale...). Ils utilisent un accompagnement transversal avec les professionnels du village. Tout d'abord avec un parcours découverte des métiers par le biais des mécènes de la Fondation, à partir de 14 ans, puis avec un parcours progressif vers l’autonomie dans un logement (studio, appartement) à partir de 16 ans, en accord avec les autorités concernées. Par la suite, les éducateurs accompagnent vers la sortie des dispositifs de la protection de l'enfance des adolescents accueillis sur le village : soit lors de leur majorité soit à l'échéance de leur Contrat jeune majeur (18-21 ans). 


Culture : L’art et la culture sous toutes leurs formes tiennent une place importante dans le projet pédagogique de la Fondation Ardouvin en tant que vecteurs d’ouverture, de développement et d’épanouissement des enfants.

La relation Parents-Enfants
La relation Parents-Enfants

La relation Parents-Enfants

Sauf sur décision judiciaire, la Fondation considère les parents comme des collaborateurs essentiels. Elle met en œuvre les moyens humains et matériels nécessaires pour les soutenir dans leur place de parents.

Une équipe de 6 éducatrices suit les situations, organise les visites sur site (médiatisées ou non) et les séjours des enfants dans leur famille.
Des logements leur sont dédiés à Vercheny dans le cadre de leur droit de visite.
Pour créer les conditions favorables à cette relation avec leurs parents, l’accueil d’enfants provenant des régions PACA et Rhône-Alpes est prioritaire.


Pour la Fondation, favoriser la relation parents-enfants est un accompagnement vers un épanouissement maximum de chaque parent en tant que parent, de chaque enfant en tant que fils ou fille de. Chaque parent est porteur de connaissance et d'expérience sur lequel il peut s'appuyer pour accompagner l'enfant.


Si les éducateurs familiaux s’occupent de l’éducation des enfants au quotidien, ils travaillent de concert avec les co-référents pour maintenir une continuité entre les enfants et leur histoire familiale, et d’accompagner la relation aux parents. Les parents sont impliqués dans le projet éducatif de l’enfant, construit au cas par cas, en fonction de la singularité de chaque situation.


Le regroupement des fratries est une spécificité de la Fondation Ardouvin qui répond aussi à une volonté de maintenir le lien entre l’enfant et sa famille. Il permet à des frères et sœurs de se construire dans une histoire commune. Ceux-ci peuvent vivre dans des maisons différentes pour des raisons éducatives, pour que certaines personnalités se révèlent, tout en restant proches. Tous les enfants ont au moins un ou deux frères et sœurs dans d’autres maisons.

Rejoignez-nous

Plan d'accès