Texte alternatif

Le village d'enfants

Créée en 2005 par l'association Les Amis des Enfants de Paris, la Fondation a repris entièrement le patrimoine et les missions de celle-ci en faveur des enfants, avec une mise en avant des fratries, en difficulté dans leur milieu familial.
Dans la continuité du travail accompli depuis 1946 par Robert ARDOUVIN et son équipe, dénommée « la Collectivité Pédagogique », la Fondation gère le village d'enfants de Vercheny et cherche à apporter une réponse pertinente aux besoins des enfants et des jeunes qui lui sont confiés.
Un accueil de type familial
Un accueil de type familial

Un accueil de type familial

Le village est situé à 50 km de Valence dans la vallée de la Drôme, au hameau du haut à Vercheny-le-haut et accueille 67 enfants, notamment des fratries, dans un cadre familial et collectif ouvert sur l'environnement.

Ils sont confiés par les services sociaux de l'Aide Sociale à l'Enfance ou par les juges des enfants dans le cadre d'une mesure d’assistance éducative. Ils sont répartis dans des maisons individuelles tenues par des couples, qui ont fait le choix de vivre sur place avec eux et de les accompagner au quotidien.


Les enfants vivent en communauté (6 enfants par maison) encadrés par un couple d'éducateurs familiaux (ou une femme ou homme seulement) vivant sur place. Comme dans une famille ordinaire, adultes et enfants partagent la vie de tous les jours. L’objectif est d’apporter aux enfants des repères et un cadre structurant. La présence en continu des adultes est une source de stabilité qui permet aux jeunes de se développer en créant des liens affectifs sécurisants et rassurants.


Une grande liberté est laissée aux éducateurs familiaux qui donnent un caractère, une « couleur » à la maison qu’ils habitent par leur personnalité, leur univers culturel et à travers des initiatives qu’ils développent. C’est ce qui fait la richesse du village d’enfants.


Ce cadre éducatif se situe entre la cellule familiale et la vie de groupe. Les plus grands apportent aux petits et les petits aux plus grands. Chacun prend sa place et participe à la vie de la collectivité. Les enfants peuvent tisser des liens durables avec leurs éducateurs familiaux, mais aussi avec tous les adultes qui partagent leur quotidien dans le village.


L’important pour la Fondation, est de maintenir, tout d'abord, les liens entre frères et sœurs qui sont accueillis dans la même maison ou dans des maisons voisines, mais aussi d'ouvrir les enfants sur le monde qui les entoure, de comprendre leurs problématiques, les soutenir, leur apporter de l'affection et des repères dans le but de se (re) construire.


La Fondation a mis en place, pour les enfants qui n'ont peu ou pas de visites, une collaboration avec des familles voisines qui s'engagent à accueillir bénévolement un enfant sur des week-ends et des temps de vacances. L'enfant a ainsi l'occasion de quitter le village d'enfants et la vie collective, sa maison et la vie de famille nombreuse pour être immergé dans un milieu différent.


Cette forme de solidarité permet à l'enfant de tisser des liens affectifs et sociaux, de type familiaux, complémentaires à ceux vécus à Vercheny. C'est aussi un moment agréable où il se retrouve au centre de l'attention, éloigné de sa situation d’enfant dit « placé »... Les enfants s'attachent à leurs accueillants relais. Les temps passés chez eux font partie de leur jardin secret. Ils en parlent avec plaisir. Il faut bien un village (et même plus!) pour élever un enfant.

Un accompagnement vers l'autonomie
Un accompagnement vers l'autonomie

Un accompagnement vers l'autonomie

La structure met en place un dispositif spécifique qui permet l'accompagnement des jeunes vers l'autonomie. Pour les plus grands, ce sont, par exemple, un encouragement et un accompagnement dans leur démarche d'orientation, de formation, de stage ou encore de logement ; nous les aidons à accomplir eux-mêmes les formalités les concernant.

Lorsqu'ils sont prêts, ils peuvent expérimenter une première approche de la vie adulte en pratiquant la vie en semi-autonomie dans des studios proches des maisons. En effet, la Fondation amène les jeunes, à partir de 15/16 ans, à quitter progressivement le cocon de la maison familiale afin de les sensibiliser à la construction de leur futur.

Un environnement de qualité et ouvert sur l'extérieur
Un environnement de qualité et ouvert sur l'extérieur

Un environnement de qualité et ouvert sur l'extérieur

Le village d'enfants est implanté au cœur de Vercheny-le-haut, aux portes du massif du Vercors, dans un site naturel remarquable où les enfants bénéficient de grands espaces de jeux et de la présence d’animaux. La vie quotidienne s'écoule aux rythmes des saisons avec le ski en hiver, la baignade en été.

Les maisons tissent, entre elles, des liens de solidarité et sont soucieuses du bien commun et des échanges tels que les sorties, les chantiers collectifs ou encore les fêtes qui créent une dynamique collective porteuse d'initiatives en faveur des enfants.


L’architecture des bâtiments offre de nombreuses ouvertures. De larges baies vitrées laissent pénétrer la lumière et la nature environnante. L’architecte suisse Hans VON MOOS a conçu les Maisons des enfants, le bâtiment central, l’école.


Il a vécu au cœur de la collectivité pendant quelques années et s’est fondu dans ses habitudes de pensée et de vie pour concevoir une architecture adaptée. Les bâtiments évoluent aujourd’hui et intègrent la matière bois.


La fondation s’oriente de plus en plus vers des solutions énergétiques locales.


Le village d'enfants est en lien avec son environnement : la commune, les associations locales et offre des services dans le cadre d'échanges.

La place de l'art et de la culture
La place de l'art et de la culture

La place de l'art et de la culture

Traditionnellement, la Fondation accorde une place particulière à l'art et à la culture dans son projet en tant que vecteurs de développement et de bien-être pour chaque personne. Ces deux domaines sont présents dans la vie des enfants à travers la décoration des lieux collectifs (expositions permanentes), des ateliers (arts plastiques, poterie-modelage, teintures végétales, couture...), des rencontres avec des artistes en résidence, des sorties culturelles.

La Fondation dispose d'un patrimoine riche dans ce domaine (architecture de type « Le Corbusier », de photos, d'objets d'art, petit musée et bibliothèques).


C'est comme des « art-venturiers » que les enfants découvrent la culture artistique pour mieux se l'approprier. Grâce à des visites, qui sont, la plupart du temps, suivies d'ateliers pratiques pour accéder à sa propre inventivité.


Car « créer, c'est donner une forme à son destin ».


Des artistes et animateurs au sein de la Fondation proposent des activités manuelles et artistiques tout au long de l'année dans le cadre d'un atelier arts plastiques. Le mercredi, les enfants peuvent découvrir diverses techniques et pratiques du dessin et de la peinture.


La demande des enfants est prise en compte, dans cette activité, inciter, proposer et apprendre de chacun, c'est à la fois récréatif et créatif.


L’art et la culture sous toutes leurs formes tiennent une place importante dans le projet pédagogique de la Fondation Ardouvin en tant que vecteurs d’ouverture, de développement et d’épanouissement des enfants. La Fondation est propriétaire de collections (livres, fossiles) et d’œuvres d’art acquises dans le passé grâce aux dons des salariés.


Elle possède un musée sur le poète-typographe-éditeur Lévis-Mano.


Œuvres et objets d’art font partie du quotidien des enfants : des livres en accès libre dans la salle du réfectoire, des tableaux et photographies d’art aux murs, des vitrines exposant des collections dans les lieux de vie collectifs. Ce cadre culturel est éducatif en lui-même. Il donne implicitement des références aux enfants et enrichit l’accueil.
La présence d’artistes en résidence (céramique, cirque) et des ateliers réguliers de pratiques créatives permettent aussi aux enfants de bénéficier d’une sensibilisation artistique de qualité.

Un enseignement primaire personnalisé et adapté
Un enseignement primaire personnalisé et adapté

Un enseignement primaire personnalisé et adapté

Grâce à une école privée agréée par l'Éducation Nationale, d’une capacité d'accueil de 12 places, les enfants développent leurs capacités de part un projet mêlant apprentissage scolaire (approches Freinet et Montessori), activités manuelles et artistiques, sorties et apprentissage du vivre ensemble.

Tout en collant au programme de l'Éducation Nationale, « l'École de la Roche Ronde » permet aussi d'accueillir ponctuellement les enfants de la Fondation qui n'arriveraient plus à suivre à l'école communale. L'école de la Fondation et l'école communale, partenaires pour la réussite scolaire des enfants, collaborent activement.


La scolarité est personnalisée : un projet scolaire s’établit pour chaque enfant. Un travail en petits groupes et l'apport d'intervenants extérieurs dans l'équipe pédagogique (aide maternelle, animateur sportif, psychologue, psychomotricienne, orthophoniste, maîtres d'atelier, chargé de soutien scolaire) permettent d'individualiser les parcours.


De plus, la vie sociale tient une place importante dans l'école : l’un de ses objectifs prioritaires est d’apprendre aux enfants à vivre ensemble dans le respect et le partage. Elle est un support au développement de la citoyenneté. A travers le conseil coopératif, les enfants ont une place active dans le projet de l'école et peuvent mettre en pratique des valeurs démocratiques.

De la « Collectivité Pédagogique » au « Village d'enfants »
De la « Collectivité Pédagogique » au « Village d'enfants »

De la « Collectivité Pédagogique » au « Village d'enfants »

D'abord lieu d'accueil pour jeunes parisiens en difficultés familiales ou en errance, l'activité repose sur l'engagement de femmes et d'hommes ayant fait le choix de vivre avec les enfants. Dans le but de créer un lieu de vie éduquant, la Collectivité Pédagogique se lance dans des activités très diverses : agricoles, culturelles, artisanales et sociales.

Aujourd’hui, les activités de culture de plantes aromatiques et de la vigne sont exploitées par des fermages, et les liens entre la fondation et son territoire ont pris d’autres formes. La Fondation organise des rencontres et propose ses activités sportives et culturelles aux habitants des villages voisins.


Pendant leur temps libre, les enfants et les adolescents participent régulièrement à des activités sur le site : poterie, couture, bricolage, dessin, peinture,…. Ils mènent aussi des activités sportives ou ludiques dans des clubs à l’extérieur : judo, foot, danse, basket, équitation, canoë, VTT, piscine, cinéma.


Au village, l’accent est mis sur les disciplines artistiques grâce aux ateliers de découverte organisés avec des artistes partenaires de la Fondation : danse, chant, théâtre, …. Des activités liées à l’environnement sont aussi régulièrement organisées sur le site : chantiers d’entretien, cueillettes, jardinage, camps, etc.


Les adolescents ont participé récemment à la rénovation d’un local pour la création d’un ciné-club. Les moments de parole initiés par des rencontres mensuelles autour d’une projection ont petit à petit donné naissance à des réunions d’ados, véritables conseils d’enfants au cours desquels ils élaborent des projets.


Le village d'enfants de Vercheny accueille 67 enfants, notamment des fratries, dans un cadre familial et collectif ouvert sur l'environnement. L'établissement travaille en partenariat avec une dizaine de départements.

Projet Mobilité
Projet Mobilité

Projet Mobilité

Aujourd'hui l'accès à la formation et à l'emploi nécessite une mobilité importante. La fondation Robert Ardouvin propose de se mobiliser autour de cette question en favorisant l'acquisition de l'autonomie de déplacement pour les adolescents.

La mobilité recouvre plusieurs aspects. Favoriser la mobilité des jeunes c'est :



  • Aider à se déplacer dans le cadre de son projet professionnel. (Stage, emploi…)

  • Aider à faciliter l’acquisition de certifications. (Permis, BSR, prévention des risques et sensibilisation à la sécurité routière dés le plus jeune âge…)

  • Responsabiliser l’usager à la gestion et au bon entretien des véhicules utilisés. (Formation à la mécanique d’entretien de premier niveau, lavage, gestion du carburant...)


Aider à se déplacer


La situation géographique de Fondation Robert Ardouvin : Implantée en région Rhône-Alpes dans le département de la Drôme, sur la commune de Vercheny, située à 15 km de Die sous préfecture, 23 km de Crest et 50 km de Valence et 60 km de Montélimar. L'altitude de Vercheny est de 420 mètres environ. Sa superficie est de 11.19 km ². Sa latitude est de 44.711 degrés Nord et sa longitude de 5.249 degrés Est. Vercheny se distingue par deux entités, vercheny le haut et vercheny le bas séparé de 2.5km est de 150 m de dénivelé.


L’éloignement des centres d’intérêts et d’un potentiel employeur pour les adolescents favorise à rechercher des solutions de déplacements autonomes et responsabilisantes. Le projet parc routier, intégrant vélo et scooter de faible cylindré réponds à cette exigence. Dans un premier temps dés obtention du BSR l’adolescent pourra disposé d’un véhicule type scooter pour ses déplacements. Les buts des déplacements seront uniquement pour : Se rendre chez un employeur,


Participer à un stage pro,


Aller un rendez-vous médical.


Le prêt d’un scooter sera conditionné également à la participation de l’adolescent à l’atelier roulage.


Aider à faciliter l’acquisition de certifications.


Facilité l’accès aux certifications routières BSR, permis routier, et pour les plus jeunes passages des brevets de la sécurité routière. (Permis piétons, permis vélo)


Financement par : Compte épargne


Chantier d’intérêt collectif. (Réfection Caravelle, chantier de débroussaillage, rénovation de peinture des maisons d’accueilles….)


Mécanique de premier niveau sur véhicule de la fondation. (Niveau, vidange, propreté et lavage…)


Réalisation d’une piste technique de roulage VTT, Bicross, Quad. Autres…


Tout projet qui soit culturel, artistique, scientifique, sportif ou qu'il soit à vocation aventurière, la créativité et l'originalité en seront les critères de choix.


Responsabiliser l’usager à la gestion et au bon entretien des véhicules.


Formation en interne à la mécanique de premier niveau sous forme d’apprentissage en atelier. Gestion du parc : entretien, réparation, nettoyage, carburant. Signature et respect de la charte de bonne conduite.

Rejoignez-nous

Plan d'accès